Page d'accueil
ENVIRONNEMENT - MESURES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE

ENVIRONNEMENT - MESURES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE

La situation épidémiologique de la grippe aviaire a amené le Gouvernement à relever le niveau de risque de « modéré » à « élevé » sur l'ensemble du territoire métropolitain. Pour prendre connaissance des mesures en vigueur et e, savoir plus cliquez ici !

PRÉSENTATION

  • La situation épidémiologique de la grippe aviaire a amené le Gouvernement à relever le niveau de risque de « modéré » à « élevé » sur l'ensemble du territoire métropolitain.
  • Des précautions sont donc imposées par la Préfecture de Loire-Atlantique.

POUR LES PROFESSIONNELS

  • Cette évolution de risque induit :
  • La claustration ou la mise sous filets des oiseaux,
  • L'interdiction de rassemblements d'oiseaux,
  • L'interdiction d'utilisation des appelants ou de lâcher de gibier à plumes sur l'ensemble de la Loire-Atlantique,
  • Les élevages professionnels peuvent obtenir des dérogations après visite vétérinaire.
  • Ils sont informés par leur groupement ou par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).

POUR LES PARTICULIERS

  • Les basses-cours doivent être :
  • Confinées dans un bâtiment,
ou
  • Protégées par la pose de filets permettant d'empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages.
  • Aucune volaille ou oiseau captif ne doit rentrer en contact avec des volailles d'élevage,
  • Toutes mesures doivent être prises pour :
  • Limiter l'accès aux rongeurs,
  • Éviter les contaminations associées aux véhicules, autres animaux et personnes extérieures,
  • Les mangeoires et abreuvoirs ne doivent pas être accessibles aux oiseaux sauvages,
  • Les stocks d'aliments doivent être protégés de toute contamination et à l'abri des intempéries.
  • Consulter l'ensemble des mesures de biosécurité en cliquant sur l'image : Renforcement des mesures de biosécurité

VOUS DÉTENEZ DES OISEAUX ? UNE DÉCLARATION EST OBLIGATOIRE.

  • Par Arrêté du 24 février 2006, la déclaration d'oiseaux par les particuliers est obligatoire.
  • Cette déclaration est obligatoire et n'engendre pas de frais.
  • Vous pouvez la réaliser :

Ou

ACTIVATION DE LA PROCÉDURE DE SURVEILLANCE SANITAIRE RENFORCÉE

  • Il est essentiel que chacun signale la découverte de cadavres d'oiseaux sauvages, à savoir :
  • Dès le 1er cadavre :
  • Anatidés (cygnes, canards…),
  • Laridés (goélands, mouettes…),
  • Rallidés (foulques, râles…).
  • En présence d'une mortalité groupée pour toutes les autres espèces d'oiseaux.

Par téléphone : 02 51 25 07 87

Par courriel : sd44@ofb.gouv.fr

  • Pour éviter tout risque de propagation du virus, les cadavres ne doivent surtout pas être déplacés, ni touchés, afin de permettre aux agents de l'Office Français de la Biodiversité de mener leur enquête sur place.
  • Ce virus ne présente aucun risque pour la santé humaine, n'étant très contagieux que pour les oiseaux.
Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes